Nous ne livrons malheureusement pas dans ce pays.

SERVICE CHAT TALK TO THE PEOPLE THAT BUILD YOUR BIKE:

CHAT IS NOT AVAILABLE RIGHT NOW. WE WILL BE BACK ONLINE SOON.

Notre Servicecenter est disponible aujourd'hui des 9.00 h. Vous pouvez nous joindre au 0890 710 132 ou nous envoyer un e-mail.

Nouvelle ère
technologie CT

Qualité, contrôle et sécurité - c'est le secret qui mène à l'entière satisfaction de nos clients. C'est grâce à un gros investissement et à un mental de pionnier que Canyon avance vers ces 3 buts. Canyon est le premier fabriquant de vélos au monde à utiliser un scanner CT pour ses contrôles qualité - Le cerveau de la recherche et du développement. Dr. Michael Kaiser et le superviseur du contrôle qualité Gordon Koenen en expliquent les raisons.

Canyon lance une mode dans le milieu du cycle. Est -t'il vrai que Canyon
utilise un scanner CT dans ses services de production et de contrôle qualité?

MK : Oui, c'est vrai, nous sommes la seule marque de toute l'industrie du cycle à posséder un scanner CT. Cet investissement nous a tout de suite paru logique.

GK: Nous nous sommes posés la question suivante : Comment pourrions-nous être certains d'offrir la meilleure qualité possible à nos client? Le scanner CT nous permet d'observer d'éventuels défauts qui peuvent survenir lors du processus de fabrication comme des bulles entre les couches de carbone ou de la délamination et ainsi de retirer les cadres défaillants du marché.

Nous disposons du seul
scanner CT de l'industrie
du cycle

Les innovations techniques ont toujours un nom lorsqu'elles sont créés. Comment appelez-vous votre nouveau CT scanner?

MK: C'est aussi le cas chez Canyon. Nous ne voulions pas utiliser le terme "CT scanner" au quotidien donc nous l'avons surnommé "C-RAY": "C" étant la première lettre de Canyon, le "RAY" représente les rayons qui y sont émis.


Dans quels cas utilise-t-on le CT scanner chez Canyon ?

MK: "C-Ray" est utilisé avant tout pour améliorer le développement de nos produits. Lorsque les produits sont dessinés et produits, les premiers prototypes transitent vers la production et c'est à ce moment que tous les produits passent au scanner CT. Nous examinons tout et pouvons analyser à quels endroits des modifications ont été apportées durant le processus de fabrication. Par exemple, il nous est possible de dire à quels endroits il y a une réduction de l'épaisseur du cadre. Ceci nous offre la possibilité d'optimiser d'avantage nos produits. Si nous avons pour but prochain de réduire le poids de l'un de nos modèles, le passage de chacun de ses composants dans le CT scanner est inévitable.

GK: En matière de réduction de poids, nous poussons continuellement nos produits vers leurs limites et il n'y a pas de marge d'erreur possible. Lorsqu'il s’agit de composants qui sont des acteurs clés dans la sécurité du cycliste, nous ne prenons aucun risque. C'est pourquoi chaque composant est minutieusement contrôlée avec notre CT scanner.

Il n'y a pas de place pour
l'erreur

Dans le milieu du VTT, nombreux sont les clients à êtres sceptiques lorsqu'il s'agit de carbone, n'est-ce pas?

MK: Le carbone a su s'implanter avec succès dans le milieu du vélo de route, mais de nombreux vététistes remettent en question les caractéristiques du carbone. Certains craignent de voir leur vélo se casser à la moindre chute. Je crois que plusieurs erreurs ont été commises dans l'industrie du cycle. Des produits ont été mis sur le marché du cycle alors même que leur production était incomplète. C'est ce qui a valu à la matière fantastique qu'est le carbone sa mauvaise réputation. Ceci n'est pas mérité car le carbone est une matière toute à fait adaptée à la fabrication de VTT.

Quels sont les avantages du carbone?

MK: Le carbone est une matière durable par rapport à l'aluminium et ne craint pas l'usure qu'exerce la fatigue sur les cadres. De plus, le carbone résiste bien mieux aux chocs. Si une soudure devait être de mauvaise qualité, alors, la moindre fissure s'étendrait rapidement. Ce n'est pas le cas avec le carbone grâce à la structure des fibres. Une fissure dans du carbone mettra bien plus de temps à se répandre. Bien utilisée, cette matière est bien plus durable qu'elle n'y parait.


Le carbone résiste mieux à l'usure

Michael, est-il important d'utiliser "C-RAY" pour l'ingénieur qui travaille sur le poids d'un modèle, mais aussi sur sa sécurité?

MK: Lorsque l'on travaille sur un nouveau produit, l'étape la plus difficile est de donner son feu vert pour à la mise en place de ce produit sur le marché. La décision est très difficile à prendre car en recherche et développement, on n’est jamais satisfait à 100%. Ai-je bien tout vérifié? Chaque tolérance, chaque couple de serrage? Ai-je fait tous les tests possibles en vue d'évaluer l'usure? En tant qu'ingénieur, on a toujours envie d'aller encore plus loin et de faire dans la précision, mais voilà, viens un moment où il faut savoir donner son accord. C'est pour cette étape que C-Ray nous aide le plus.


Quelles sont les pièces qui sont testées dans le CT scanner?


MK: Nous testons avec insistance tous les composants en carbone. En raison d'une grosse quantité de pièces fabriquées à la main, certains composants peuvent s’avérer êtres défectueux. Nous testons également les pièces en aluminium afin de détecter d'éventuelles poches d'aire dans les soudures. Sur les cadres en carbone, nous testons toutes les pièces qui sont collées à la main, mais aussi celles au design complexe. Par exemple, les zones où se trouvent le jeu de direction et le boitier pédalier. Nous examinons également avec précision les soudures du triangle arrière et des pattes arrières.

Nous examinons minutieuse-
ment chaque composant

Le but de Canyon est d'optimiser la qualité. Est-ce pour cette raison que vous collaborez de si près avec le milieu scientifique?

MK: Voilà maintenant plusieurs années que nous travaillons étroitement avec deux gros partenaires. L'un des deux est la "Hochschule Pforzheim" avec qui nous étudions le développement à l'issue de crash tests. Nous développons nous mêmes nos tests sur le base de cette entente ainsi que les charges appliquées aux cadres, qui seront ensuite utilisées dans notre laboratoire. L'autre partenaire est l'institut des composites (IVW) à Kaiserlautern. Les spécialistes interviennent dans le secteur de construction, de l'analyse de données, dans la technologie de production et dans la science des matériaux, ce qui comprend également les composites carbone.

Nous formons un
partenariat solide depuis\nplusieures années

Un cadre Nerve CF dans le scanner CT.

Canyon impose des procédures spécifiques lors de son contrôle qualité – le scanner CT n'en est qu'une partie n'est-ce pas?

MK: Nos contrôles qualité reposent sur trois critères majeurs. Nous disposons de trois laboratoires de test où ont lieux les tests dits "non-destructifs". Dans le premier laboratoire, nous utilisons notre scanner CT, un outil à ultra-son afin de mesurer l'épaisseur des cadres et enfin, nous effectuons une endoscopie. Dans le second laboratoire, nous effectuons des tests dits "destructifs" afin de mesurer la durabilité des pièces. Le troisième facteur qui entre dans nos tests est la performance du vélo. Nous mesurons la raideur de torsion dont disposent les vélos, le niveau de flexibilité vertical et aussi si il y a un bon sentiment en prenant place sur le vélo.

GK: Les composants des vélos Canyon doivent pouvoir supporter 10 années de pratique intense. Dans nos laboratoires de tests, les cintres et les potences sont soumis à des chocs brutaux, à une surcharge sur la selle, ou encore à des mouvements en répétition. Ce sont les étapes auxquelles un vélo est soumis au cours de son existence.


Est-t ‘il vrai qu'en plus de ça, les composants des vélos Canyon sont contrôlés lors de leur production en Asie?

MK: Oui, tous les contrôles liés à la sécurité des composants sont faits par nos fournisseurs en Asie. Nous avons également doublé la quantité de machines vouées à tester la dynamique des vélos en Asie. Pour nous c'était une démarche qu'il semblait logique de mettre en place.


Nous basons nos contrôles
qualité sur trois critères
majeurs

C'est avant tout le client qui profite de ce système, mais peut-il utiliser le scanner CT à la demande?

GK: Nous sommes toujours présents pour nos clients et à présent nous leur proposons un service du nom de "all-round and worry-free service package". Si un client chute, nous pouvons tester son cadre dans notre scanner CT et ainsi lui dire avec précision si oui ou non, il pourra encore utiliser son vélo en toute sécurité, ou bien si le cadre est à déclarer hors service.


Pure Cycling.