Nous ne livrons malheureusement pas dans ce pays.

see our shipping destinations

Notre Servicecenter est disponible aujourd'hui des 9.00 h. Vous pouvez nous joindre au 0890 710 132 ou nous envoyer un e-mail.

PROJET 0.05

MODELER D'APRÈS LE MODÈLLE DE LA NATURE

Depuis le mois de mars, Hans Christian Smolik a encore une fois passé des heures et des heures dans son atelier afin d’être capable de présenter à temps pour l’EuroBike, son nouveau projet.
Le nom du projet est: «projet 0.05». Modelé sur l’exemple de la nature.

Vous allez vous demander: pourquoi sur le modèle de la nature? pourquoi le projet 0.05?

Une grande partie des inventions et des développements auxquels l’humanité a donné naissance, sont orientés vers la nature. Les éléments originaux comme modèle de conception

pour la pureté et la perfection dans leur structure et leur fonctionnalité. De cette contemplation est née une science, qui avec la déduction de certains procédés biologiques est aujourd’hui la base de la technique.

Le modèle pour le Projet 0.05 est la goutte d’eau, qui atteint une valeur Cx de 0.05 et représente l’idéal pour la recherche bionique.

Au cours des dernières études basées sur 1 cadre F10 modifié, le travail manuel a donné la pièce centrale du prototype, un cadre en carbone.

Bien que pour la construction des cadres l’aérodynamique soit en premier plan, Smolik a eu comme objectif de rester dans le cadre de ce que permet les règlements UCI.

Généralement, il se focalise sur un profil en forme de goutte qui demande deux à quatre fois moins de résistance à l’aire qu’un tube, malgré tout sur le terrain, cet avantage n’est que très peu utilisé. Alors que par un sens du vent optimal le profil en forme de goutte peut parfaitement mettre en avant ses points forts, les freins remettent considérablement en cause la pénétration dans l’air. Plus imporatnt que le seul profil du cadre, il est imporatnt de minimiser au maximum la prise au vent des périphériques. Au vue des études en soufflerie, nous avons pu nous rendre compte qu’un bidon de 25 cm offre une résistance frontale à l’air énorme. Ainsi, pour permettre d’installer une réserve de boisson sans modifier le standard de fourche en 1 pouce 1/8 offre, Smolik a développé une réserve de boisson dont le diamètre extérieure n’excède pas 38mm.

Système de freinage intégré à la fourche, tissage de fibre de carbone au niveau du profil du tube de selle
plus précisément au niveau des haubans et des bases, dérailleur arrière modifié
Frein arrière intégré dans les bases, potence recevant un système intégré permettant de contenir de la boisson

Alors que l’entrée du carbone dans la construction des cadres permet aujourd’hui une grande liberté concernant le façonnement, le plus grand défi reste la construction d’un vélo aérodynamique. Pour atteindre ici l’optimum, Smolik a choisi d’autres chemins, et comme déjà l’année passée lorsqu’il avait présenté le premier vélo avec les deux freins à disque hydrauliques, il a choisi de s’éloigner des façons conventionnelles de penser.

Au premier regard, à peine visible, on remarque que les pistons des freins se trouvent dans les fourreaux de fourche.

Lorsque le cycliste tire la poignée de frein en carbone aussi de Smolik, un piston du revêtement des freins presse la jante et le deuxième revêtement rigide sur le côté opposé.

Le dérailleur arrière a lui aussi été développé et modifiié par Smolik ainsi que les commandes de changement de vitesses afin d’être le plus aérodynamique possible. Afin de rendre également le pédalier plus aérodynamique, un pédalier Campagnolo de série a été recouvert de carbone.

D’un point de vue historique, en cyclisme on se bat contre la montre, ainsi Greg Lemond doit en partie sa victoire au Tour de France 1986 à une nouvelle arme prodigieuse: son guidon de triathlète, tout nouveau à l’époque. Aujourd’hui, on retrouve un grand nombre de variantes de ce guidon aéro qui depuis s’est bien démocratisé et s’est considérablement allégé. Comme Hans-Christian Smolik ne se contente pas de pièces qui ont su faire leurs preuves, il a commencé à se lancer dans un autre projet qui est devenu essentiel pour lui. Par l’intégration d’un ensemble cintre + guidon de triathlète et d’un système de boisson en un bloc, il a pu régler deux problèmes qui jusqu’à présent même chez les professionnels n’avaient pas trouvé beaucoup d’attention. Premièrement certains systèmes usuels de porte-bidon - ceux que l’on peut aussi accrocher au guidon – ne sont pas conçus de façon aérodynamique et d’autre part, le cycliste doit se redresser pour l’atteindre et ainsi abandonner sa position aérodynamique. Smolik a tout d’abord construit un ensemble cintre + potence d’un seul bloc, monocoque qui pèse 250 g. Dans un deuxième temps, il a conçu un réservoir en forme de goutte avec une capacité de 0,75 l, à placer sous le guidon et facilement accessible par le cycliste.

Après la course, le réservoir peut être déclipsé pour faciliter le nettoyage.

Le Projet 0.05 démontre à nouveau que chez Canyon, nous nous éloignons de la pensée conventionnelle pour mettre ainsi en avant le développement de vélos et VTT modernes. De nouveaux horizons que chaque cycliste peut découvrir sur chacun de nos vélo Canyon.

Hans-Christian Smolik a consolidé avec son nouveau projet, le projet 0.05, sa position dans le domaine du vélo. Un grand nombre de développements et d’inventions sont nées ces dernières années de sa créativité, de son pouvoir d’innovation et de son courage. Le Projet 0.05 en est le résultat. Une machine de course fascinante. Les plus petits détails représentent ensemble une véritable œuvre d’art pour la course contre la montre. De nouveaux horizons que chaque cycliste peut découvrir sur chacun de nos vélo Canyon.