mars 21, 2023 Vedangi Kulkarni
mars 21, 2023 Vedangi Kulkarni

L’aventure galloise de Vedangi et Maya

Vedangi Kulkarni et Maya Atkinson ont testé le nouveau Neuron pour leur aventure. Découvrez leurs récits sur les sentiers entre Oswestry et Dolgellau.

L’aventure galloise de Vedangi et Maya L’aventure galloise de Vedangi et Maya

Je viens d’Inde, un pays qui célèbre la saison des pluies. Petite, je me rappelle courir dehors pour m’imprégner de la première pluie de la mousson. En repensant à tout cet enthousiasme pour les jours de pluie et de froid, je pense que je peux désormais comprendre pourquoi il me semblait tout à fait normal de décider de traverser à vélo l’un des endroits les plus humides du Royaume-Uni : le nord du Pays de Galles. Je recherchais également un VTT et de l’aventure, tous deux synonymes de la région.

Ma toute première sortie sur un Neuron a coïncidé avec mon déménagement en Écosse. Bien que l’Exceed ait dépassé mes attentes, je savais que j’avais besoin d’un VTT à suspension intégrale pour affronter les longs sentiers escarpés que je considère désormais comme chez moi. Tout en sachant que cette aventure me donnerait l’occasion de piloter la nouvelle version du Neuron, j’ai compté les jours jusqu’à ce que je puisse faire ce voyage !

L’aventure galloise de Vedangi et Maya

Qui nous sommes et où nous allons

J’ai toujours des attentes très élevées, quelle que soit l’aventure que je prévois. Cela me pousse à être un peu plus ambitieuse et, si nécessaire, à être plus performante à vélo. Cela veut dire que je n’avais pas seulement l’intention de vivre la meilleure aventure de tous les temps dans le nord du Pays de Galles, mais que j’avais également besoin d’une partenaire d’aventure formidable. C’est à ce moment-là que j’ai trouvé Maya Atkinson. C’est une très bonne vététiste. Comme elle vit dans le sud du Pays de Galles, elle est habituée au terrain. Et en tant que coureuse, cette femme sait comment rouler. Je voulais rouler avec elle et en apprendre d’elle. J’espérais pouvoir faire quelques allusions aux longues distances pendant qu’elle s’entraînait pour sa prochaine saison d’enduro. Peu importe nos antécédents en VTT, le principal était que nous avions toutes les deux envie d’une aventure où nous pouvions tester nos vélos et nous-mêmes.

J’étais responsable de la planification des itinéraires et de la navigation. Cela s’accorde très bien avec mon obsession pour les cartes. Je recherchais un mélange de sentiers rocheux, de bons Trail Centres, de routes forestières infinies, d’excellents lieux de camping et d’un paysage incroyable. Par chance, le nord du Pays de Galles a un peu de tout ça ! J’ai tracé l’itinéraire sur Komoot le long des pistes cyclables et des sentiers, avec des sections de route qui suivaient une route cyclable nationale. J’ai roulé dans la plupart des Trail Centres et des bike parks du nord du Pays de Galles et je voulais également rouler dans quelques-uns de mes endroits préférés en cours de route. Vu la période de l’année, nous avons accepté le fait que les sentiers ne seraient peut-être pas dans les meilleures conditions, mais comme nous avions suffisamment de compétences techniques et d’expérience, je me suis dit que nous nous en sortirions bien. Si j’avais des difficultés, j’étais sûre que Maya m’aiderait à trouver un bon tracé. Mais le principal était de vivre une aventure, et cette perspective s’accompagne de l’élément de surprise. D’ailleurs, c’est parfois la meilleure partie.

L’aventure cycliste de Vedangi et Maya

Notre liste d’équipements de VTT

En tant qu’adepte des tableurs, j’avais une liste d’équipement de VTT que j’avais dressée et partagée avec Maya à l’avance. Comme c’était le mois de novembre, l’objectif était de rester au chaud, au sec et à l’aise tout au long de notre aventure. À la fin, la liste comprenait les éléments suivants :

  • Base layers
  • Maillots de VTT à manches longues
  • Veste Softshell
  • Veste imperméable
  • Gilet de cyclisme Primaloft
  • Pantalon imperméable
  • Chaussettes en laine mérinos
  • Gants thermiques

Nous avons également emporté des éclairages au cas où nous arrivions à notre camping dans la nuit. Nous avions tout rangé dans des sacoches de bikepacking et les avons attachées à nos VTT. Aux premiers coups de pédale, je pouvais à peine sentir le poids supplémentaire sur le vélo alors que nous avancions vers la première ascension. En tant qu’aventurière, c’est tout ce dont j’avais besoin de savoir !

1er jour : D’Oswestry à Ruthin

Le premier jour était très court. Bien que les prévisions soient peu encourageantes et plutôt adaptées aux canards, nous n’avons pas perdu le moral. Nous sommes allées d’Oswestry à Ruthin le long des routes de campagne, des routes forestières et des sentiers rocheux. Le Neuron était parfait : suffisamment léger pour bien grimper sur le terrain gallois et suffisamment performant pour vraiment assurer en descente. Mes craintes sur la lenteur du vélo sur les sections de goudron ont été écartées alors que nous avancions sur les sections tout-terrain.

Très vite, nous nous sommes retrouvées face à une randonnée à vélo en montée. Même si j’étais convaincue que nous allions dans la mauvaise direction, nous avons été récompensées par des vues panoramiques au sommet, ce qui a valu la peine d’entreprendre la pente raide. Maya a donné l’impression que la descente rocheuse était facile, car elle s’est bien débrouillée dans la boue. J’ai suivi ses traces au mieux de mes capacités. Très vite, c’est devenu une habitude : on discutait et on souriait ensemble dans les montées, puis on roulait vite dans les descentes et on se retrouvait en bas. À la fin de cette journée, nos vélos et nos vêtements étaient dans un sale état. Notre hébergement pour la nuit a sans doute été l’endroit le plus chic où j’ai jamais séjourné au Royaume-Uni lors d’une aventure de bikepacking. Nous avons rejoint nos chambres par un labyrinthe de couloirs en lambris. Le ventre plein, nous avons commencé à rêver de ce que nous réservait le lendemain.

2ème jour : De Ruthin à Penmachno

Le premier moment fort de la journée a été une légère virée matinale autour du réservoir de Llyn Brenig. La vue magique du soleil perçant la brume a compensé le premier jour boueux et sous la pluie. Nous avons poursuivi notre excursion dans la réserve naturelle de Hafod Elwy Moor, en tombant sur des sentiers gelés, des doubles pistes glissantes et collantes avec de l’herbe au milieu et des oiseaux plutôt intéressants. Une grande descente en forêt nous a permis de faire de la roue libre jusqu’en bas, en utilisant la gravité pour nous pencher sur les virages et obtenir de la vitesse. La vue sur les magnifiques montagnes du parc national d’Eryri était spectaculaire. Nous avons terminé notre journée à Penmachno, où nous avons passé du temps à tester le Neuron au Trail Centre avant de nous trouver un joli coin de camping.

L’aventure cycliste de Vedangi et Maya

3ème jour : De Penmachno à Dolgellau

Le lendemain, Maya a fait sonner mon téléphone pour voir si j’étais réveillée... Si ce n’est pas ça la génération Z, alors je ne sais pas ce que c’est ! Nous avons toutes les deux quitté nos lits et nous nous sommes dépêchées de tout ranger et de partir. Sachant que ce serait notre dernier jour pour passer du temps ensemble, nous étions impatientes d’en tirer le meilleur parti.

Dans cet esprit, nous avons passé la majeure partie de la journée au Trail Centre Coed Y Brenin. J’apprécie beaucoup les gens qui donnent l’impression que les choses sont faciles, qu’il s’agisse d’un énorme saut ou d’un petit drop. Maya est l’une de ces personnes. La suivre sur n’importe quel sentier a vraiment renforcé ma confiance en moi, qu’il s’agisse de virages fluides, de sections rocheuses ou de drops. J’ai appris que lorsque l’on arrête de trop réfléchir, on peut vraiment aller vite sur un vélo. Qui l’aurait cru, hein ?

Pendant tout le voyage, je n’ai pas arrêté de répéter que je voulais apprendre à soulever ma roue arrière. J’avais délibérément choisi de rouler sur des pédales plates juste pour maîtriser cette compétence. Depuis longtemps maintenant, on a essayé de m’enseigner le mouvement et je le trouvais impossible. Mais pas avec Maya. Elle me l’a expliqué, m’a filmée en train de me tromper un million de fois, m’a dit quels muscles utiliser, m’a rappelée de descendre mes orteils et au moment où nous étions toutes les deux sur le point d’abandonner, J’AI RÉUSSI ! Dire que j’étais ravie d’avoir réussi à le faire serait un euphémisme. Nous n’aurions pas pu penser à une meilleure façon de mettre fin à cette aventure.

Le nouveau Neuron : un potentiel d’aventure

Notre traversée galloise m’a appris beaucoup de nouvelles compétences à vélo. Rouler sur le Neuron et me sentir parfaitement à l’aise sur le vélo du début à la fin a considérablement augmenté ma confiance en moi. Bien que je sache que les vélos ne sont qu’un support pour l’aventure, plus le vélo est performant, plus votre aventure sera géniale (et vous vous amuserez davantage !). Je suis déjà en train de planifier ma prochaine aventure VTT sur ce vélo. Comme je prévois de participer à la Mégavalanche, qui sait, je pourrais même aller du Royaume-Uni jusqu’aux Alpes françaises sur le Neuron !

Neuron CF
Neuron CF
Neuron CF
Neuron CF
Neuron CF
Unbox and assemble your Neuron CF
Le contenu est en cours de chargement
Vedangi Kulkarni

À propos de l’auteure

Vedangi Kulkarni est née en Inde en 1998 et vit actuellement au Royaume-Uni. Elle est une voyageuse aventurière, athlète d’endurance, conférencière publique, écrivaine, responsable d’expédition et entrepreneuse. En 2018, elle a parcouru 29 000 km à travers le monde en 160 jours, principalement en solo et sans soutien, à l’âge de 19/20 ans, devenant ainsi la plus jeune femme à faire le tour du monde à vélo. Lorsqu’elle n’est pas en train de faire du vélo ou de flotter sur le dos dans un plan d’eau, on peut la retrouver en train de lire des livres (principalement des récits philosophiques, d’écriture sur la nature ou de récits d’aventures) ou de surfer sur le Web en faisant des recherches sur l’Arctique.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous confirmez être d'accord avec notre Politique de Protection des Données. .

Cet article vous a-t-il aidé ?

Merci pour vos commentaires

  • Vedangi Kulkarni
    À propos de l’auteure

    Vedangi Kulkarni

    Découvrez l'histoire inspirante de Vedangi Kulkarni, la plus jeune femme à avoir fait le tour du monde à vélo en solitaire et sans assistance. Elle est une voyageuse aventurière, athlète d’endurance, conférencière publique, écrivaine, responsable d’expédition et entrepreneuse. Lorsqu'elle n'explore pas le monde, elle se plonge dans des livres philosophiques et des ouvrages sur la nature ou fait des recherches sur l'Arctique.

Histoires associées

mars 21, 2023
Jenni et Mark ravivent leur amitié et explorent les sentiers du nord-ouest de la Tasmanie, en Australie, sur le nouveau Neuron.
avr. 17, 2024
Préparez-vous à plonger dans le Giro d’Italia 2024 ! Nous allons couvrir tous les aspects de la course : des itinéraires et des courses aux équipes en compétition qui se disputent la gloire.
févr. 16, 2024
Si vous voulez un VTT mais que vous hésitez entre un vélo de trail ou de cross-country, lisez ceci.
juin 3, 2023
Toute l’équipe Canyon vous accueille sur son stand aux Pass’Portes à Morzine. Découvrez la toute nouvelle gamme Canyon de VTT électriques, de VTT et de vélos de gravel en buvant un café. Beaucoup de surprises sont au programme !
Le contenu est en cours de chargement
Loading animation image